Architecture Méditerranéenne Durable : le CAUE83 reconduit son cycle de formation pour 2015

caue_partenariat

Pour accompagner de nouvelles pratiques de l’acte de construire et répondre aux attentes fortes des acteurs de l’acte de bâtir en matière de savoir‐faire, le CAUE VAR réitère son cycle de formations «Architecture Méditerranéenne Durable» (AMD) consacré aux constructions neuves et à la réhabilitation thermique. Pour ce 1er semestre 2015, l’offre de formation professionnelle est «complétée» de modules courts permettant d’aller plus loin dans les apprentissages (construction bois,des isolants et éco-matèriaux, la gestion de l’humidité en réhabilitation…).

Le changement climatique avec son corollaire de risques accrus pour l’humanité et la biodiversité auxquels s’ajoute la diminution continue des ressources naturelles (pétrole, eau, terres rares, …) ont un impact fort sur la conception des bâtiments et la réhabilitation.
La RT2012 (nouvelle réglementation thermique), issue du Grenelle de l’Environnement, applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les bâtiments neufs, établit des normes thermiques considérablement renforcées dans la construction. L’ambition est d’assumer la division par deux des consommations énergétiques des bâtiments. L’acte de bâtir comme de rénover est en pleine mutation. Outre les réglementations et législations environnementales, il y a l’apport des nouvelles technologies et des nouveaux matériaux ainsi que la reconsidération de recettes anciennes. Aujourd’hui, il est impératif et obligatoire d’utiliser des moyens radicalement plus performants pour préserver l’environnement.

+ FORMATION 1 : Architecture Méditerranéenne Durable / Thermique du bâtiment et bioclimatisme
Les 26, 27 mars et 3, 10 avril 2015
15/17 rue Mirabeau 83000 TOULON

Contexte
Conscient des enjeux environnementaux et des changements forts de la réglementation, le CAUE Var s’engage aux côtés des professionnels pour faire évoluer leurs pratiques.
Parce qu’aujourd’hui, il serait irresponsable que la production architecturale n’intègre pas totalement le concept de développement durable.
Aussi, après le vif succès rencontré lors des précédentes sessions de formation, le CAUE a souhaité reconduire en 2015 le cycle de formation : Architecture Méditerranéenne Durable.
Qu’il s’agisse d’urbanisme, d’architecture ou d’aménagement intérieur, l’heure est aux matériaux et aux techniques constructives qui privilégient un mode de développement soutenable.
Du bon sens des bâtisseurs d’antan aux avancées technologiques les plus poussées, des réponses existent pour assurer une diminution spectaculaire des besoins énergétiques des constructions tout en assurant un niveau de confort optimum à leurs utilisateurs.
Le CAUE du Var place ce challenge nécessaire et passionnant, pour notre territoire particulier, au cœur de ses missions.

Objectifs
•    Comprendre les bases théoriques et pratiques de la thermique des bâtiments.
•    Intégrer dans la conception architecturale les principes du bioclimatisme.
•    Adapter les solutions architecturales et les équipements techniques en climat Méditerranéen.

Méthode pédagogique
•    Exposé et apports didactiques.
•    Analyse de réalisations.

Public : Architectes, bureaux d’études, techniciens de collectivités maitre d’ouvrage, promoteurs, entreprises du bâtiment.

Prérequis : connaissance générale du bâtiment.

Intervenants
•    Samuel COURGEY, référent technique nationalement reconnu sur le sujet « Bâtiment et Environnement » – Co-auteur de « la conception bioclimatique » et ‘l’isolation thermique écologique aux éditons Terres vivantes.
Bâtiment technique performant
Depuis le 1er janvier 2013, la RT2012 étant applicable pour tout bâtiment, les notions de base des caractéristiques thermiques des matériaux et des parois pour un habitat plus performant sont indispensables.
•    Quels labels? BBC Effinergie? Passif? Bepos? RT 2012?
•    Les éléments clés d’un projet méditerranéen réussi : matériaux, parois, surfaces captrices, ventilation, chauffage, …
Matériaux éco-performants et isolation écologique
L’isolation participe à la préservation de l’environnement par les économies de chauffage ou de climatisation. Au-delà des caractéristiques thermiques, c’est également au niveau de la santé et du sentiment de bien-être que se situent aujourd’hui les enjeux d’une isolation « globalement » écologique :
•    Principes d’une bonne isolation
•    Matériaux d’isolation adaptés au climat méditerranéen
•    Techniques de mise en œuvre

•    Vincent RIGASSI, architecte expérimenté de la conception bioclimatique – Co-auteur de « Habitat passif et basse consommation » aux éditions Terres vivantes.
Etanchéité à l’air des bâtiments
Si la ventilation des espaces clos et habités, surtout en hiver, est indispensable à l’hygiène pour l’évacuation et le renouvellement de l’air vicié par la respiration, la vapeur d’eau, les ions +, …L’étanchéité ou perméabilité à l’air d’une construction est la performance d’un bâtiment vis à vis des écoulements aérauliques parasites causés par les défauts d’étanchéité de son enveloppe et non lié à un système de ventilation spécifique. Le module permet d’appréhender globalement l’infiltrométrie, les principales techniques d’étancheïfication du bâti et les mesures correctives potentielles. Il comprend un test démonstratif en situation sur un chantier test.

•    Audrey BARTHELEMY, Ingénieur « Arts et métiers » spécialisée en qualité environnementale.
Architecture bioclimatique Méditerranéenne
Les stratégies bioclimatiques contemporaines pour réduire fortement les consommations énergétiques des bâtiments :
•    S’insérer dans un site, un climat
•    Tirer parti du soleil ou s’en protéger
•    Comment ventiler efficacement et sobrement ?
•    Quelles techniques traditionnelles ou nouvelles les plus adaptées à notre région ?

•    Céline MOQUET, ingénieur-Conseillère du point info énergie de Toulon.
Les installations techniques dans un bâtiment performant thermiquement sont de deux sortes :
•    Les systèmes optimisant son fonctionnement bioclimatique
•    Les appareils nécessaires au chauffage ou au rafraichissement et à la production d’eau chaude
Même si ces besoins énergétiques sont moindres dans un bâtiment durable, l’installation de dispositifs performants est nécessaire. La mobilisation des énergies renouvelables (solaire, bois, géosolaire, géothermie ou éolien) prend ici tout son sens, mais toutes ces techniques ne sont aujourd’hui pas nécessairement pertinentes.
Le module aidera au choix de solutions méditerranéennes et de leur financement.

Durée : 4 jours – 28 heures (9h00-12h30 / 14h00-17h00)

Effectif : limité à 25 personnes.

Coût de la formation : 290 euros TTC pour l’ensemble des modules comprenant les documents pédagogiques et les repas de midi.

+ FORMATION 2 : Architecture Méditerranéenne Durable /Réhabilitation énergétique des bâtiments Varois
Les 21, 22, 29 mai et 5 juin 2015
15/17 rue Mirabeau 83000 TOULON

Contexte
La nécessité écologique s’impose aujourd’hui à nous de façon indiscutable.
Les premières formations initiées avec succès par le CAUE VAR, intitulées «Architecture Méditerranéenne Durable», portaient sur la construction neuve qui ne représente chaque année qu’un pourcentage infime du parc immobilier.
Les constructions anciennes constituent un enjeu essentiel notamment celles bâties avant les premières règlementations thermiques de 1975 (donc non isolées) qui représentent près de 65% du parc existant.
S’il est nécessaire de construire des bâtiments performants, il l’est encore plus d’intervenir à grande échelle sur l’habitat déjà réalisé.
C’est pourquoi, le CAUE VAR propose désormais une formation de haut niveau et accessible, assurée par des intervenants reconnus au plan national :
Architecture Méditerranéenne Durable : Réhabilitation énergétique des bâtiments varois.
L’enjeu consiste à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments existants dans leur grande diversité, en respectant les conditions sanitaires et avec des préoccupations d’ordre culturel. Celles-ci nécessitent souvent une lecture patrimoniale et exigent des interventions architecturales qualitatives.

Objectifs
•    Comprendre les bases théoriques et pratiques de la thermique des bâtiments.
•    Mesurer les risques d’apparition de désordres à l’occasion d’une réhabilitation énergétique.
•    Appréhender le champ des possibles de la conception architecturale et son articulation avec le travail des bureaux d’études.

Méthode pédagogique
•    Exposé et apports didactiques.
•    Analyse de réalisations.

Public : Architectes, bureaux d’études, techniciens de collectivités maitre d’ouvrage, promoteurs, entreprises du bâtiment.

Prérequis : connaissance générale du bâtiment.

Intervenants
•    Samuel COURGEY, référent technique nationalement reconnu sur le sujet « Bâtiment et Environnement » – Co-auteur de « la conception bioclimatique » et ‘l’isolation thermique écologique aux éditons Terres vivantes.
Module 1 : Réhabilitation thermique – Comment atteindre le niveau BBC
Les solutions pour atteindre le niveau BBC pour un bâtiment existant en fonction des différentes  typologies de bâti rencontrées couramment dans le Var. Propositions de solutions techniques et d’exemples d’approches méthodologiques.
•    Diversité du parc.
•    Obligations énergétiques dans l’ancien.
•    Rénovation BBC : on change d’univers !
•    Principes de base.
•    Fonctionnement des bâtiments anciens.
•    Et lorsque l’on ne peut pas (vraiment) isoler ?
Module 2 : Prévenir l’apparition de désordres lors d’un projet de réhabilitation énergétique
L’ensemble des désordres pouvant être occasionnées par une réhabilitation énergétique et les choix à effectuer pour les limiter.
•     Spécificité et diversité du parc varois.
•    Pas de solutions imposées mais …
•    Repérage des (nombreux) risques.
•    Focus sur l’humidité, le confort d’été, l’acoustique, la qualité de l’air intérieur…

•    Vincent RIGASSI, architecte expérimenté de la conception bioclimatique – Co-auteur de « Habitat passif et basse consommation » aux éditions Terres vivantes.
Module 3 : Intervention de l’architecte – Cas concrets
Présentation du travail de l’architecte à partir de projets réalisés en région PACA. Il est question de méthodologie, d’adaptation à la commande du maître d’ouvrage, des solutions mises en œuvre et de leurs coûts,….
•    Regard de l’architecte sur le confort des bâtiments, performance énergétique, approche globale,…
•    Exemple de méthodologie.
•    Exemple de réalisations.
•    Focus sur les approches conceptuelles

•    Yves DOLIGEZ, Ingénieur associé du BET Adret – pionnier d’une ingénierie de qualité dans une approche développement durable.
Module 4 : Intervention du bureau d’études
Point de vue de l’ingénieur. Présentation des outils de quantification de la performance énergétique, des manques possibles (DPE, BBC,…), des équipements, systèmes et installations à partir de projets déjà réalisés et sur lesquels un certain recul est possible.
•    DPE/ Audit thermique / Etude thermique réglementaire/9 TD.
•    Les équipements adaptés à une rénovation performante (ventilation, chauffage, ECS, éventuellement système de rafraichissement).
•    Focus sur le comportement des utilisateurs.
•    Focus sur la maintenance

Durée : 4 jours – 28 heures (9h00-12h30 / 14h00-17h00)

Effectif : limité à 25 personnes.

Coût de la formation : 290 euros TTC pour l’ensemble des modules comprenant les documents pédagogiques et les repas de midi.

+ MODULES COURTS  :  Gestion de l’humidité dans la réhabilitation
Mercredi 20 mai 2015.
– Construction bois et confort d’été :
Jeudi 11 & vendredi 12 juin 2015
– Étanchéité à l’air :
Vendredi 19 juin 2015.
– Choix d’un isolant et éco-matériaux :
Date à définir.

Pour de plus amples informations, contactez :
Wilfrid Jaubert
tel : 04 94 22 65 75
email : wjaubert@cauevar.fr / www.cauevar.fr
Téléchargez le dossier de presse du programme du 1er semestre 2015 au format.pdf
Téléchargez le trityque du programme (bulletin d’inscription, calendrier de la formation, conditions de participation) au format.pdf

© source : service presse CAUE83
© illustration : Cholorophylle /fotolia.com