La Ministre déléguée à l’Intérieur, Jacqueline GOURAULT invitée d’honneur du Salon des Maires du Var

AMF83-Conference-presse-Salon-Maires-2018

Plébiscité en 2016, le Salon des Elus locaux et des Décideurs publics du Var accueillera pour la deuxième édition l’Assemblée Générale de l’AMF83 ce 28 Septembre à Draguignan,  en présence de M. Richard STRAMBIO, Maire de Draguignan, de M. Jean-Pierre VERAN, Président de l’AMF83, de Marc GIRAUD, Président du Conseil Départemental du Var, de Monsieur Renaud MUSELIER, Président du Conseil Régional REGION SUD PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR, et de Monsieur Jean-Luc VIDELAINE, Préfet du Var.
Invitée d’honneur, Madame la Ministre déléguée à l’Intérieur, Jacqueline GOURAULT présidera les débats.

Rester en phase avec les citoyens 

Si la décentralisation engagée depuis vingt ans a fini par convaincre les élus du bien-fondé du transfert des compétences, elle n’a pas toujours réussi à simplifier la vie publique locale. Mal financées, mal compensées, les compétences transférées aux communes ont fini par fragiliser le pouvoir de décision des Maires. C’est ce que nous a confirmé M. Bernard CHILINI, Maire de Figanières : « On donne aux Maires ce que l’on ne veut plus, les taxes par exemple. Et en même temps, on nous demande d’équilibrer nos comptes alors que l’Etat lui-même ne le fait pas ! ».

Pour M. Jean-Pierre VERAN, Président de l’AMF83, « les choses n’évoluent pas dans la bonne direction.  Un coup de rabot dans les dépenses de l’état serait le bienvenu ! L’Etat doit montrer l’exemple et arrêter de tancer les communes, qui, historiquement, ont une gestion bien plus saine que l’Etat, dont les dettes explosent ».

Une intercommunalité souhaitée, par forcée ! 
Pour la plupart, les édiles varois occupent des responsabilités intercommunales depuis de nombreuses années et en répondent quotidiennement mais sont parfois bousculer par les décisions, un peu hâtées, des différents préfets qui se sont succédés. « Dans le Var, nous sommes fiers d’avoir pu mener des débats libres sur la constitution de nos territoires. Lorsqu’il y a eu passage en force, les procédures ont été plus lentes. Il a fallu procéder méthodiquement, écouter, convaincre, et écouter encore » a rappelé M. Véran.
Quant à M. Richard STRAMBIO, Maire de Draguignan, il nous a confié que « les maires aimeraient pouvoir être solidaires entre eux mais que le trop plein de démarches administratives les en empêchent souvent ».

Revitalisation des centres : urgence absolue ! 

Pour M. VERAN, les centres-villes sont sur le point de baisser le rideau : « Il devient urgent de se rencontrer, d’échanger et de se connecter à cette problématique de revitalisation des centres-villes et cœur de village.  Auparavant, 100 millions d’aides étaient allouées aux communes, contre à peine 30 millions aujourd’hui. L’écart est vertigineux ».
Autre écart considérable : le fossé entre les populations riches et pauvres, qui s’accentue. Pour le Maire de Draguignan, M. Richard STRAMBIO, « les maires urbains et ruraux doivent agir de concert pour poser des diagnostics afin de réduire les inégalités, de plus en plus prégnantes dans nos communes ».

Les citoyens d’abord ! 

Pour M. VERAN, on est arrivé à un stade où le trop plein de normes a fini par tuer l’initiative locale. « Les démissions d’élus se comptent par dizaine, c’est inédit, c’est inquiétant pour la démocratie. Il faut nous rapprocher des citoyens ! Les Maires du Var aimeraient pouvoir servir au mieux leurs communes, mais pour y parvenir ils ont besoin d’être écoutés et entendus. »

Les Maires du Var en appellent solennellement au Gouvernement et attendent beaucoup des échanges programmés avec Mme la Ministre GOURAULT, qui, n’en doutons pas, devrait pouvoir apporter quelques éclairages rassurants sur les décisions en cours.

Rendez-vous au Salon des Elus varois, deuxième du nom !